Qu’est-ce que la psychothérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) ?

La psychothérapie d’acceptation et d’engagement (Acceptance and Commitment Therapy, ACT), est une thérapie qui appartient aux thérapies cognitivo-comportementales et développée par le psychologue américain Steven C. Hayes et ses collègues.

L’objectif de cette thérapie est d’apprendre à se mettre en contact avec nos émotions et nos pensées du moment présent pour pouvoir adapter nos actions aux événements qui se produisent. C’est ce qu’on appelle la flexibilité psychologique.

Par exemple, j’avais prévu d’aller faire de l’escalade en extérieur et il pleut. Je peux rentrer dans la lutte, je m’énerve contre la météo et je ne fais rien, ma journée est gâchée. Je peux aussi accepter cette réalité. Elle ne me réjouit pas (« Et flûte! »), mais je fais avec. Alors, je peux organiser ma journée différemment : lire ce livre qui n’attend que moi, manger avec mes amis, aller dans une salle d’escalade…je passe une bonne journée. Pas celle prévue, mais une bonne journée quand même.

L’idée est que lorsque j’accepte l’émotion – par exemple vivre une anxiété – je peux composer avec et donc réaliser mes buts à court, moyen ou long terme (passer une bonne journée).

La flexibilité est ainsi décrite comme une capacité d’acceptation et d’engagement. L’acceptation est la volonté de vivre des événements privés non désirables afin de poursuivre ses valeurs et ses buts.

Afin de développer la flexibilité, l’ACT vise à favoriser :

  • le développement d’habiletés pour composer avec les pensées et les sentiments négatifs. On pourra s’appuyer sur la méditation de pleine conscience, l’hypnose, l’activité physique, la remédiation cognitive (dit autrement : modifier mes schémas de pensées, mettre des alternatives,..), etc.,
  • la clarification des valeurs, c’est-à-dire ce qui est véritablement important et significatif pour la personne et l’utilisation de cette connaissance pour guider et motiver des changements pour l’amélioration de sa vie.

Dans cette démarche, il y a six processus cognitifs centraux :

  • Le contact avec le moment présent : être psychologiquement présent (avoir conscience de l’ici et maintenant) avec ouverture, intérêt et réceptivité.
  • La défusion cognitive : apprendre à prendre du recul et se détacher des pensées, des inquiétudes, des souvenirs et des sensations physiques associées qui n’aident pas.
  • L’acceptation : permettre aux pensées et émotions négatives d’aller et venir sans lutter contre elles mais sans se laisser submerger.
  • L’observation de soi : pratiquer le recours au soi observateur qui est à distinguer du soi pensant. Les habiletés de pleine conscience reposent sur cette distinction et l’accès au soi observateur peut se développer par la pratique.
  • Les valeurs : découvrir ce qui est le plus important pour soi.
  • L’action engagée : se fixer des objectifs en fonction de ses valeurs et les mettre en œuvre de façon responsable.

source : Qu’est-ce que la psychothérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) ? | Psychomédia (psychomedia.qc.ca)

Publié par

galletsandra

Psychologue à Dijon.. Je vous accompagne dans vos questionnements personnels et professionnels

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s