Battre quelques idées reçues sur la consultation téléphonique ou vidéo…

Dans notre métier, nous sommes plus habitués au face à face, que celui-ci soit de chaque côté d’un bureau, sur une table ronde ou assis confortablement dans un fauteuil.

J’ai donc moi-même éprouvé un certain scepticisme lorsque j’ai dû mettre en place des consultations téléphoniques  et en vidéo-conférence dans le cadre d’une permanence psychologique au sein d’une entreprise. Hors cela a fonctionné au-delà de ce que j’attendais, puisque certains salariés ont souhaité continuer malgré la fin de la permanence.

Je leur ai donc demandé pourquoi? Il s’agit à la fois d’une réponse attendue et inattendue…Concernant les consultations téléphoniques, ne pas voir le psychologue, c’est un moyen de dépasser sa peur d’être jugé, sa timidité. C’est aussi un moyen de ne pas être déconcentré par nos expressions corporelles et ainsi pourvoir s’exprimer librement, sans retenue. Concernant les consultations en vidéo-conférence, tout simplement cela ne change rien, voire cela est facilitant, puisqu’il n’est pas nécessaire de se déplacer.

Voilà pourquoi aujourd’hui je peux le conseiller, j’ai pu observer que la voix montre tellement de nous, au delà de ce que peuvent dire nos gestes, nos mimiques…Mais alors, quels inconvénients? La question du règlement des honoraires ? Grâce aux nouvelles technologies ce n’est plus le cas, un virement est rapide et sûr. La question de la qualité de l’accompagnement? Cet « anonymat » relatif permet à certains de franchir un pas qu’ils n’auraient pas fait autrement.

Pour conclure, que le rendez-vous soit en cabinet, par video-conférence ou téléphonique, l’essentiel est donc que chacun trouve ce qu’il est venu chercher et particulièrement une écoute bienveillante.